Information Communication

Conseil Municipal

Le Conseil Municipal initialement prévu le mardi 7 novembre 2017 est reporté au JEUDI 16 NOVEMBRE 2017 à 19h30.

Accueil du site > Infos Mairie > Budget de la commune

Budget de la commune

Contenu de la page : Budget de la commune

Le budget communal un acte fondamental

Le budget communal est l’acte fondamental de la gestion municipale car il détermine chaque année l’ensemble des actions qui seront entreprises. Il est à la fois un acte de prévision et d’autorisation.

Le budget constitue un programme financier évaluatif des recettes et des dépenses à faire sur une année. Le budget est aussi l’acte juridique par lequel le maire, organe exécutif de la collectivité locale, est autorisé à engager les dépenses votées par le conseil municipal. Habituellement les communes connaissent plusieurs types de documents budgétaires, ci-dessous les principaux :

  • Le budget primitif (année N) répercute les prévisions de recettes et de dépenses votées par les conseillers municipaux pour une année en fonctionnement et en investissement. Ce budget permet d’engager les dépenses dans la limite des sommes prévues et à poursuivre le recouvrement des recettes. A noter que le budget primitif est le seul budget qui lève l’impôt
  • Le budget supplémentaire réajuste, en cours d’exercice éventuellement, les prévisions du budget primitif
  • Le compte administratif (année N-1) est un relevé exhaustif des opérations financières, des recettes et des dépenses qui ont été réalisées dans un exercice comptable donné
  • Le compte de gestion est confectionné par le comptable (le trésorier) qui est chargé en cours d’année d’encaisser les recettes et de payer les dépenses ordonnancées par le maire. Le compte de gestion doit parfaitement concorder avec le compte administratif.

La structure d’un budget

La structure d’un budget comporte différentes parties : la section de fonctionnement et la section d’investissement qui se composent chacune d’une colonne dépenses et d’une colonne recettes. À l’intérieur de chaque colonne, il existe des chapitres, qui correspondent à chaque type de dépense ou de recette, ces chapitres étant eux-mêmes divisés en articles.

  • La section de fonctionnement regroupe :
    Toutes les dépenses nécessaires au fonctionnement de la collectivité (charges à caractère général, de personnel, de gestion courante, intérêts de la dette, dotations aux amortissements, provisions) ; toutes les recettes que la collectivité peut percevoir des transferts de charges, de prestations de services, des dotations de l’État, des impôts et taxes, et éventuellement, des reprises sur provisions et amortissement que la collectivité a pu effectuer, notamment le produit des quatre grands impôts directs locaux, la dotation globale de fonctionnement (DGF) et la dotation générale de décentralisation (DGD).
  • La section d’investissement comporte :
    • En dépenses : le remboursement de la dette et les dépenses d’équipement de la collectivité (travaux en cours, opérations pour le compte de tiers...) ;
    • En recettes : les emprunts, les dotations et subventions de l’État. On y trouve aussi une recette d’un genre particulier, l’autofinancement, qui correspond en réalité au solde excédentaire de la section de fonctionnement.

A noter

BUDGET MUNICIPAL